Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen
Agrivoltaïsme, ouvre plus que jamais les champs des possibles à la filière élevage

Agrivoltaïsme, ouvre plus que jamais les champs des possibles à la filière élevage

Interview agrivoltaïsme Solaire

Thomas Iapteff, référent agrivoltaïsme chez ENGIE Green qui explique en quoi l’agri-solaire ouvre, aujourd’hui plus que jamais, les champs des possibles à la filière de l’élevage.

Plusieurs technologies sont adaptées pour mener un projet compatible avec une activité d’éleveur et dimensionnée sur-mesure par rapport à leurs pratiques. Il existe des équipements qui facilitent l’activité des professionnelles au sein du site agrivoltaïque tout en générant des revenus complémentaires.

Photo :
Photo de l'auteur
Auteur :
Thomas Iapteff
Informations complémentaires :
Référent Agrivoltaïsme - ENGIE Green

Quelles sont les différentes opportunités que l’agrivoltaïsme offre aux éleveurs ?

 

L’agrivoltaïsme vise à coupler production agricole et production d’électricité. Sa raison d’être ? Développer des synergies et servir un projet agricole. Si l’activité photovoltaïque a fortement évolué ces dernières années, ENGIE Green a su s’adapter et innover à travers de nouvelles solutions, notamment pour les éleveurs, selon leurs activités. Aujourd’hui, l’agrivoltaïsme représente une réelle opportunité pour certains agriculteurs, et notamment éleveurs, parce que nous sommes désormais capables de proposer des technologies compatibles, non seulement avec de l’élevage ovin mais aussi bovin. Aussi, nos modules produisent de l’énergie bas carbone et sont complètement adaptés à différents modes d’élevage. L’agrivoltaïsme permet donc aux éleveurs de poursuivre leur activité tout en leur apportant une protection climatique ainsi qu’un complément de revenu.

Nous nous adaptons à chaque activité. Pour l’élevage ovin, ce fut quelque chose d’assez intuitif dans la mesure où il existait déjà des pratiques de coactivité telles que le pâturage sous les panneaux solaires. Désormais, les filières photovoltaïques, mais aussi agricoles, ont mûri. Les installations solaires, implantées dans les prairies, sont entièrement adaptées à l’élevage : des allées sont aménagées pour permettre aux bêtes de bien circuler, les accès à l’eau sont facilités, des zones non-implantées sont réservées pour permettre à l’éleveur de surveiller son troupeau…

Apparaissent aussi des installations plus innovantes, comme la technologie bifaciale verticale qui prend la forme de haies solaires. Elles ont pour but d’être le moins intrusives possible et compatibles avec les engins agricoles. Camélia est notre projet pilote, mené en partenariat avec INRAE dans le Puy de Dôme. Nous testons cette nouvelle solution agrivoltaïque en prairie pâturée par des bovins et l’INRAE est chargé d’en évaluer les bénéfices agronomiques. Concernant la production électrique, nous captons l’énergie du soleil le matin et le soir, en acceptant de perdre l’énergie de la période la plus ensoleillée de la journée. Dans tous les cas, c’est le projet agricole qui doit déterminer le projet solaire.

En quoi le couplage agri-solaire bénéficie-t-il à la prairie et son environnement ?

 

La prairie, qu’elle soit permanente ou temporaire, est un système complexe avec plusieurs espèces, chacune dépendante des apports en eau, de la luminosité, de la température et des caractéristiques sur le sol. Les solutions agrivoltaïques s’insèrent dans cet environnement : une haie solaire va, par exemple, avoir un effet brise vent qui pourra réduire l’évapotranspiration dans des conditions de vent d’Est ou d’Ouest. Dans le cadre du photovoltaïque orienté sud adapté à l’élevage ovin, les panneaux génèrent par exemple de l’ombrage donc une atmosphère plus fraîche. La végétation restera verte plus longtemps que dans une prairie en plein soleil ce qui permet à l’éleveur de maintenir une ressource fourragère plus longtemps dans l’année. Les installations agrisolaires participent donc au maintien et au développement d’une activité d’élevage dans un contexte climatique en changement.

Dispositif Camelia – ENGIE Green

Dispositif Camelia – ENGIE Green

Ovin lattitude Nord – ENGIE Green

Ovin lattitude Nord – ENGIE Green

Ovin Nord – ENGIE Green

Ovin Nord – ENGIE Green

Comment ENGIE Green travaille concrètement en collaboration avec les acteurs locaux ?

 

Bien souvent, les agriculteurs eux-mêmes ou via leur coopérative nous contactent et manifestent leur intérêt pour des projets d’installation photovoltaïque dans leurs parcelles. ENGIE Green a la particularité d’être implanté très localement en région avec des équipes de terrain qui analysent les projets et les demandes des exploitants, selon chaque spécificité. Nous disposons également d’un outil sur notre site internet grâce auquel un éleveur peut d’abord effectuer sa propre simulation de projet et tester son éligibilité avant d’être contacté par un expert ENGIE Green. Nous analysons ensuite le projet de l’éleveur, ses pratiques agricoles et les caractéristiques de son exploitation, ce qui nous permet ensemble, d’envisager les possibilités techniques sur le site et d’évaluer les synergies entre production agricole et production électrique. Ensuite, chaque dossier est soumis aux exigences de constructibilité fixées par les services de l’État.

Outil d’éligibilité 

Attention : des tentatives d’escroquerie usurpant le nom « ENGIE Green France » sont en cours, soyez très vigilant en cas de démarchage. ENGIE Green France ne propose aucun produit financier de type « Livret d’investissement ».