Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen
Image entête page actualité fiche

ENGIE Green inaugure, en partenariat avec INRAE, le démonstrateur agrivoltaïque vertical Camelia

Le 13 Octobre 2022 - Par ENGIE Green

Un projet collaboratif au service d’une économie circulaire locale

Bertrand Ducros, sous-préfet d’Issoire, Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy de Dôme, Laurence Vichnievsky, députée de la 3ème circonscription du Puy de Dôme, Yannick Bony, conseillère régionale Auvergne-Rhône-Alpes, Lionel Chauvin, président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Alain Mercier, président de la communauté de communes Dômes Sancy Artense, Eric Brugière, maire de Laqueuille, Christine Lafaix, directrice Offres, Clients et Innovation d’ENGIE Green et Emmanuel Hugo, président du Centre INRAE Clermont-Auvergne-Rhône-Alpes, ont inauguré le 14 octobre 2022, le démonstrateur agrivoltaïque vertical Camelia.

 

Le démonstrateur Camelia en chiffres :

  •  252 panneaux verticaux bifaciaux orientés est/ouest pour une puissance installée de 89 kWc.
  • 9 haies verticales avec des écartements de 12 m et de 18 m, réparties au sein d’1 hectare.
  • Plus de 50 capteurs de suivi agronomique et météorologique
  • 1 M€ d’investissement porté par ENGIE et 3 ans et demi d’expérimentation
  • 100 MWh de production annuelle

Le démonstrateur agrivoltaïque a pour fonction d’étudier le service rendu par l’installation de panneaux solaires bifaciaux verticaux sur une prairie pâturée, mais aussi d’analyser les impacts sur la production électrique. L’empreinte au sol limitée des haies solaires permet de nombreuses pratiques agricoles. Camelia est implanté sur une parcelle appartenant à INRAE, au sein de l’Unité Expérimentale « Herbipôle » sur la commune de Laqueuille, sous la responsabilité scientifique de l’Unité Mixte de Recherche sur l’Ecosystème Prairial (UREP).

Ses objectifs sont nombreux :

  • Mesurer, grâce à la pose d’un grand nombre de capteurs et à l’expertise de l’UREP, les effets agronomiques de l’installation agrivoltaïque : microclimat aérien (lumière, vent, humidité, albédo…) et souterrain (température, humidité du sol…), la croissance, la production de biomasse et la qualité de la ressource fourragère, la fertilité et les stocks de carbone du sol.
  • Etudier le comportement des ruminants et la compatibilité des structures verticales avec l’utilisation d’engins agricoles.
  • Evaluer les effets de l’installation sur la biodiversité et le tassement du sol.
  • Modéliser la production agricole et la production énergétique de ce type de technologie solaire.

L’agrivoltaïsme : de nouvelles synergies entre production électrique et production agricole.

 

Pilier de la transition énergétique, le secteur agricole contribue pour près de 20% à la production d’énergies renouvelables en France. ENGIE Green travaille au quotidien avec un réseau d’un millier d’agriculteurs, exploitants et propriétaires dans toute la France. La réussite de ces collaborations l’amène à franchir un pas supplémentaire avec l’agrivoltaïsme qui annonce de nouvelles synergies entre les deux secteurs.

Les haies solaires composées de panneaux bi-faciaux font partie de ces innovations prometteuses qui peuvent s’adapter à de nombreuses pratiques agricoles avec une empreinte au sol limitée et un système d’ancrage simple, modulable et réversible. Leur profil linéaire étroit facilite leur intégration paysagère.

L’expertise d’INRAE permettra de mesurer les effets agronomiques de l’installation et d’apporter aux éleveurs intéressés des données précises et objectives, essentielles à l’élaboration de leurs projets.

 

Un projet collaboratif pour une économie circulaire locale

Premier exemple de boucle vertueuse, ce démonstrateur associe également la société laitière de Laqueuille, acteur local important de l’industrie agro-alimentaire. En effet, à sa mise en service, un contrat de vente d’énergie ENGIE permet à Camelia de couvrir une partie des besoins en électricité de la laiterie.
Au-delà d’un projet technologique, Camelia permet ainsi d’expérimenter un modèle d’interactions avec les filières agricoles avec à la clef, de nombreux avantages : accompagner des projets agricoles, répondre aux enjeux climatiques et énergétiques, consolider les relations entre les
3
différents acteurs locaux, soutenir les acteurs industriels locaux dans la tenue de leurs objectifs de décarbonation.

Partager

Partager

Autres actualités

Contacts presse

Violaine de Saint Vaulry

06 09 48 49 60

saintvaulry@droitdevant.fr

Attention : des tentatives d’escroquerie usurpant le nom « ENGIE Green France » sont en cours, soyez très vigilant en cas de démarchage. ENGIE Green France ne propose aucun produit financier de type « Livret d’investissement ».