Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen
Image entête page actualité fiche

Inauguration du parc éolien du Caudrésis (Nord) 50,4 MW

Le 16 Septembre 2020 - Par ENGIE Green

Éolien Evènement

Grâce à une concertation étroite avec tous les acteurs du territoire, plus de 50 000 habitants alimentés en énergie verte

Grâce à une concertation étroite avec tous les acteurs du territoire,
plus de 50 000 habitants alimentés en énergie verte

Paul Souply, maire de Béthencourt, Pierre-Henri Dudant, maire de Bévillers, Daniel Blairon, maire de Quiévy, Maurice Defaux, maire de Saint-Hilaire-lez-Cambrai et William Arkwright, directeur général d’ENGIE Green, ont inauguré le 16 septembre le parc éolien du Caudrésis, premier parc éolien d’ENGIE Green dans le département du Nord et son plus puissant parc dans les Hauts de France.

Mises en service en janvier 2020, les 14 éoliennes du parc éolien du Caudrésis représentent une puissance installée de 50,4 MW (soit 3,6 MW de puissance unitaire) et sont réparties sur les 4 communes de Béthencourt, Bévillers, Quiévry et Saint-Hilaire-lez-Cambrai. Au total, le parc fournira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de plus de 50 000 personnes soit environ 70% des besoins en électricité de la communauté de communes du Caudrésis-Catésis. Il représente un investissement global de 48 millions d’euros.

Ce nouveau parc confirme l’objectif d’ENGIE, 1er développeur d’énergies renouvelables en France d’atteindre 3 GW installés d’éolien terrestre à horizon 2021 pour accompagner la transition énergétique des territoires.

 

Un projet fédérateur et respectueux de l’environnement 

Dès les premiers contacts avec le territoire en 2006, une démarche de concertation étroite et permanente a été conduite avec l’ensemble des parties prenantes. La localisation du parc et son design global, est le résultat de réunions de travail successives avec les élus et les services de l’Etat afin de garantir notamment son intégration paysagère et le respect des couloirs de migration pour l’avifaune.

Le projet et ses évolutions ont été présentés à la population riveraine afin de l’informer régulièrement et de favoriser les échanges.  La prise en compte des attentes locales et le travail conjoint avec les collectivités, les administrations et les exploitants agricoles ont ainsi permis d’aboutir à un projet consensuel et fédérateur.

Des études environnementales complètes et minutieuses ont été réalisées pour définir des mesures de réduction des impacts pendant la phase de construction du parc et pendant son exploitation :

  • Suivi des travaux de construction par un écologue afin de protéger la nidification éventuelle de certaines espèces avec notamment la mise en place de mesures de protection des nids de busards et d’OEdicnèmes criards qui se poursuivra en phase exploitation
  • Suivi acoustique du parc
  • Suivi de l’activité et du comportement des chauve-souris et de l’avifaune
  • Entretien des chemins d’accès aux éoliennes, des plateformes et des abords du site pendant toute la durée d’exploitation du parc

 

De nombreuses retombées économiques locales

La construction et l’exploitation de ce parc éolien présentent un intérêt économique significatif pour le territoire :

  • Le travail avec plusieurs entreprises locales et régionales et la mobilisation d’une trentaine d’emplois en phase de construction
  • Les retombées fiscales évaluées à près de 600 000 € par an pour les communes de Béthencourt, Bévillers, Quiévy et Saint-Hilaire-lez-Cambrai, la communauté d’agglomération du Caudrésis
  • Catésis, le département du Nord et la région Hauts de France
  • L’implantation du parc sur huit exploitations agricoles qui constitue un complément de revenus contribuant à la pérennisation de ces fermes familiales en leur permettant d’investir et de se moderniser
  • Les suivis écologiques tels que l’étude de l’activité des oiseaux et des chauve-souris sont confiés à des bureaux d’études locaux. La mise en œuvre des mesures compensatoires (plantations et entretien de haies pour le développement de la biodiversité, aménagements de combles pour favoriser les populations de chiroptères) sera confiée aux associations locales
  • L’exploitation du parc par les équipes ENGIE Green basées dans la Somme

 

Pour William Arkwright, directeur général d’ENGIE Green : 

« Je me réjouis d’inaugurer notre premier parc dans le département du Nord, situé au coeur d’une région d’implantation historique de nos agences. Il est le résultat de plusieurs années de travail et d’échanges avec tous les acteurs du territoire. Je les remercie vivement pour leur confiance et salue leur engagement dans le développement des énergies renouvelables. »

Acteur global des énergies renouvelables, ENGIE Green ajoute à son développement éolien une forte ambition solaire dans les Hauts de France avec un potentiel de 1GW solaire identifié dont plus de 500 MW dans le département du Nord.

Partager

Partager

Autres actualités