Agissez avec nous pour un web moins énergivore en passant sur l'affichage économique du site !
#black is the newgreen
Image entête page actualité fiche

Inauguration du parc éolien du Pays Haut et de la station de recharge d’hydrogène du projet MHyRABEL

Le 17 Décembre 2019 - Par ENGIE Green

Evènement Hydrogène Innovation Partenariat

Inauguration du parc éolien du Pays Haut et de la première station de recharge pour véhicules hydrogène du projet MHyRABEL.

Fredéric CARRÉ, sous-préfet de Briey, Jean ROTTNER Président de la Région Grand-Est, Christian ARIÉS Vice-Président du Conseil Départemental de Meurthe et Moselle, Jérôme BETTON, Directeur de l’ADEME Grand Est ont inauguré ce jour aux côtés de Daniel MATERGIA Président de la SODEGER Haut Lorraine, Philippe LESOIL Directeur général adjoint d’ENGIE Green et Anne FRITSCH-RENARD Responsable des partenariats industriels du CEA Tech, le parc éolien du Pays Haut et la première station de recharge pour véhicules hydrogène du projet MHyRABEL.1

 

Le parc éolien situé sur la commune de Sancy, est constitué de 2 éoliennes de 2MW et jouxte la station hydrogène d’Audun-le-Roman. Cette première station de recharge permet de produire, sur site, de l’hydrogène vert à partir d’énergies renouvelables pour le développement d’une mobilité verte et décarbonée.
Cet équipement, est la première étape d’un projet ambitieux initié en 2015 entre la Communauté de Communes Coeur du Pays Haut, la SODEGER, ENGIE Green et le CEA tech qui ont su mettre en commun leurs expertises pour installer et développer un écosystème de mobilité hydrogène. L’Université de Lorraine et notamment L’IUT de Longwy, le LEMTA2 et l’ENSEM3 ont également été associés dès le départ au projet afin de développer une filière régionale de formation sur l’hydrogène.

La station est mise à disposition (sous forme de location) par ENGIE Solutions avec son offre clé en main Hystart, facilitant ainsi l’accès de cette énergie aux collectivités ou entreprises qui veulent disposer d’une petite flotte de véhicules alimentés en hydrogène renouvelable. De la marque Atawey, la station produit l’hydrogène sur site, à partir d’électricité et d’eau. La société Symbio, quant à elle, a livré 3 véhicules de type Kangoo à la Communauté de Communes Coeur du Pays Haut et à la SODEGER qui utilisent désormais l’hydrogène dans leurs déplacements quotidiens.

Cet équipement qui constitue une première en milieu rural, sera par la suite mis à la disposition de Coeur du Pays Haut pour la mise en place d’un service d’autopartage utilisant notamment des véhicules hydrogène. Le projet MHyRABEL permet ainsi de développer l’autonomie énergétique du territoire ainsi qu’une nouvelle vision de son aménagement sobre, vert, décarboné et solidaire.

« Au coeur de la transition énergétique, l’hydrogène se présente comme un ‘’ vecteur passerelle’’ indispensable. Je souhaite ainsi avec le développement des stations hydrogène produire de la valeur dans nos territoires. Innovations, création, développement d’entreprises et d’emplois, ces domaines de compétences représentent un potentiel important de développement et proposent aux habitants du Grand Est, des solutions au plus près de leurs besoins. » a déclaré Jean Rottner.

Pour Daniel Matergia « Depuis toujours, les populations qui ont eu la maîtrise de l’énergie ont toujours eu un temps d’avance ; avance technologique, avance économique et avance sociétale. Maintenant aux coeur des questions environnementales, la maîtrise énergétique est plus que jamais un enjeu clé de nos collectivités. Paul Valéry nous disait de prendre garde à ne pas entrer dans l’avenir à reculons. Gageons qu’avec la poursuite du projet Mhyrabel, c’est en avance qu’au Coeur du Pays Haut, la SODEGER et ses partenaires ENGIE et CEA Tech entreront dans l’avenir. »

Un territoire pilote et des partenaires engagés
Depuis plusieurs années, la Communauté de Communes Coeur du Pays-Haut (CPH) est fortement impliquée dans la mise en oeuvre d’une politique de développement durable et de transition énergétique. CPH a notamment été labellisée Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) et est maintenant lauréate dans le cadre du Contrat de Transition Energétique de l’Association du Pays du Bassin de Briey. Le programme intercommunal de transition énergétique se décline ainsi en plusieurs actions : énergies renouvelables, efficacité énergétique, sensibilisation aux économies d’énergie, mobilité verte, etc…

Pour porter son ambition, CPH a su nouer des partenariats solides avec la création, dès 2011, de la société d’économie mixte (SEM) appelée SODEGER Haut Lorraine pour le développement des parcs éoliens sur le territoire puis en réunissant au sein du consortium MHyRABEL deux acteurs majeurs du secteur de l’énergie :

  • ENGIE, 1er producteur éolien, solaire et biométhane en France au travers de sa filiale ENGIE Green, engagée auprès des territoires pour les accompagner dans la transition zéro carbone et plus particulièrement via le développement de projets pilotes associant l’hydrogène, brique indispensable à la production d’énergies renouvelables pour le stockage, la mobilité verte ou encore des usages industriels décarbonés.
  • CEA Tech, acteur majeur de la recherche, du développement et de l’innovation, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives intervient dans le cadre de quatre missions : la défense et la sécurité, l’énergie nucléaire (fission et fusion), la recherche technologique pour l’industrie et la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Cette SEM permet ainsi de développer des projets basés sur les énergies renouvelables et la transition énergétique. Dans ce contexte, ce sont près de 20MW éoliens qui ont été développés sur le territoire de la CPH depuis la création de la société en 2011.

Outre le développement des énergies renouvelables, la mobilité sur le territoire de la CPH est un enjeu majeur tant par son aspect environnemental que sociétal. Le territoire est en effet traversé par un axe principal : l’A30 puis la N52 qui permet la jonction des Rives de Moselle à la CA de Longwy. Cet axe supporte un trafic local et de transit international vers la Belgique et les Pays-Bas en évitant le Luxembourg. Les travailleurs transfrontaliers sont 130 000 à traverser quotidiennement la frontière, ce qui engendre un trafic pendulaire néfaste pour l’environnement et la santé des populations riveraines.

 

Le projet MHyRABEL
La SODEGER porte, aux côtés du CEA et d’ENGIE Green, un projet visant la mise en place d’un écosystème hydrogène : MHyRABEL. Ce projet propose de lier, via l’hydrogène, les
différents vecteurs énergétiques (électricité, gaz, chaleur) et les domaines d’utilisation de ces énergies (mobilité, applications domestiques, industrielles…).
L’hydrogène est produit par électrolyse de l’eau en utilisant l’électricité fournie par l’énergie éolienne, ou autre source d’énergie renouvelable. L’intérêt de l’hydrogène est alors la multiplicité des valorisations offertes, permettant de rendre vertueux tous les usages énergétiques :

  • Le développement d’une mobilité verte,
  • L’apport de services au réseau électrique, avec la production d’électricité à la demande pour le réseau électrique à partir de d’hydrogène stocké,
  • La production d’électricité et/ou de chaleur au travers de piles à combustible pour alimenter bâtiments, immeubles, hôpitaux, grandes surfaces…
  • L’injection dans les réseaux de gaz de méthane vert produit par méthanation (équivalent au gaz naturel) en combinant l’hydrogène au dioxyde de carbone issu de méthanisation.

L’installation d’une station de production et de distribution d’hydrogène pour alimenter une flotte réduite de véhicules hydrogène constitue ainsi la phase d’amorce du projet en faveur d’une mobilité verte et décarbonée sur le Nord Lorrain. Le projet a fait l’objet de nombreuses labélisations dont celle de l’appel à projet « Hydrogène dans les territoires ».

Outre le fait de présenter un coût d’investissement raisonnable, cette phase d’amorce permettra l’appropriation de cette nouvelle énergie par le territoire. Elle permettra également aux acteurs de se positionner comme précurseur dans le secteur de la mobilité décarbonée à partir d’hydrogène produit localement. Surtout, elle mettra en lumière une référence mobilité concrète alliant énergie renouvelable et hydrogène, véritable catalyseur des déploiements futurs.
Le projet MHyRABEL a reçu le soutien de :

Partager